Interview d'Antonin Malroux, récompensé pour Les chemins de la communale, publié chez Albin Michel



Avant Antonin Malroux avait déjà publié chez Albin Michel: Un fils pour mes terres, mais aussi La vallée d'émeraude et L'enfance inachevée. Entre autre ! Il publia aussi chez l'Archipel, La fille des eaux vives par exemple ou
Chez Borée, Le soleil de Monédière.


photo de Antonin Malroux

Antonin Malroux


Antonin Malroux , écrivain.


salon du livre : - Votre âge et votre activité professionnelle ?

Antonin Malroux : - Je suis né dans le Cantal, à Boisset, en 1942, au coeur de la Châtaigneraie. Après un CEP et un CAP de tailleur d'habits, devenu par la suite cadre, j'ai passé ma vie dans le textile en tant que directeur commercial. J'ai donc terminé ma carrière professionnelle. J'écris depuis un bonne quinzaine d'années, tout d'abord en poésie où je réalise cinq recueils et suis l'initiateur de la Forêt des mille poètes, à Vesdun dans le Cher. Je décide alors d'écrire mon premier roman : Le soleil de Monédière qui sera suivi de neuf autres à ce jour.


- Pourquoi alors écrire un roman ?

Pour savoir si j'étais capable de conduire une histoire jusqu'à son terme et dans des conditions "littéraires". J'avais choisi le port et le vent s'est levé pour m'y aider.

salon du livre : - Le soleil de Monédière a ainsi obtienu le Prix du Roman d’Auvergne en 1994 !

Antonin Malroux : - Très heureux de ce premier travail couronné par un Prix et, pressé de continuer, j'ai entrepris le second, puis le troisième, etc.


- Creuser le terroir, est-ce un acte politique ?

Les campagnes et la nature sont mes compagnons et la classification "TERROIR" s'est imposée naturellement à mes romans Mes livres n'ont qu'un but: fidéliser mon lectorat, lui apporter un loisir agréable, sans prétention mais avec l'ambition de lui donner mon meilleur travail. A travers mes livres, certains lecteurs semblent retrouver l'homme que j'ai toujours été. Je ne désire pas modifier l'orientation de mes sujets.

- Votre ambition artistique ?

Un lectorat fidèle que j'aime rencontrer lors des séances de dédicaces en librairie ou dans les divers salons du livre, voila la gratification suprême. Une seule ambition: continuer dans cette voie.

- Que vous souhaitez-vous ?

Celui qu'un scénariste se penche sur un de mes livres...


- A quand votre site internet ?

Prochainement, j'espère...
sur le forum : Le webzine gratuit consacré à Gérard Glatt lauréat Prix littéraire 2017
LIRE PROPOS et commentaires.