salon du livre versant pros

réaction sur livre et interview de Jean-Laurent Poli

...
le premier lauréat littéraire en 2012 dès le premier janvier

Jean-Laurent POLI, son interview.
Jean-Laurent POLI, son roman récompensé, "Peut-on aimer une morte ?"
Jean-Laurent POLI, son éditeur aussi, "Les éditions du Nouveau Livre".
Voilà, exprimez-vous.





Votre avis

- le 21 avril 2012 à 09 : 17
par stéphane : Ici il y eut un spam. Les commentaires avec liens sont bloqués à cause de ces spams mais malgré cela des messages automatiques parviennent à s'inscrire sur certains sites... Je vais donc revoir le système de validation... une perte de temps... Merci, en attendant, de me les signaler quand je les loupe... Merci Jean-Laurent en la circonstance !...

- le 05 février 2012 à 14 : 50
par jl POLI : @pascal L. Je suis assez d'accord avec vous. Beaucoup de livres écrits par des journalistes qui surfent sur "l'air du temps" n'ont pas beaucoup de nécessité. Mais cela vaut aussi pour les romans , non ? Quant aux renvois d'ascenseur, je crois que cela s'applique aux journalistes de l'audiovisuel (à forte notoriété) plus qu'à ceux de la presse écrite (en général peu connus et qui parfois galèrent...)
amitiés

- le 05 février 2012 à 11 : 00
par Pascal L. : Je me permettai une réaction, ce n'est pas une critique à votre égard mais votre parcours me semble témoigner d'une vérité profonde de l'édition française : il y a de plus en plus de livre de commande à des journalistes, pour lesquels l'éditeur pense ainsi obtenir des soutiens de l'ensemble des journalistes sur des sujets qui se vendent rapidement. C'est ce qui fait dire qu'on publie beaucoup trop de livre en france depuis des années et que beaucoup finissent au pilon.
Je n'ai pas lu vos livres, donc il ne s'agit absolument pas d'une critique de la qualité de vos écrits.
Bian cordialement
Pascal L.



Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.

sur le forum : Le webzine gratuit consacré à Gérard Glatt lauréat Prix littéraire 2017
LIRE PROPOS et commentaires.